incendie-australie-feu

Incendies en Australie : des conséquences d’une ampleur inédite

L’Australie est en train de vivre un épisode de feux de brousse inédit. Les incendies ont commencé début juin et continuent de sévir dans la Nouvelles-Galles du Sud et dans l’État de Victoria. À ce jour, le gouvernement australien évoque plus de 15 millions d’hectares de forêt touchés. Il s’agit de la moitié de la superficie de la France métropolitaine. De plus, le gouvernement a annoncé plusieurs milliers de bâtiments ravagés par les flammes, et des dizaines de morts.

Quelles sont les causes des feux de forêt en Australie ?

Plusieurs hypothèses concernant l’origine des feux de forêt sont à l’étude. La majorité des scientifiques évoquent le réchauffement climatique.

Selon le bureau météorologique d’Australie, l’atmosphère se serait déjà réchauffée d’un degré en l’espace d’un siècle.

Le bilan écologique des incendies en Australie

Bien que les incendies continuent de faire rage dans le pays, le bilan écologique est déjà très lourd, en effet selon la Naza, plus de 306 millions de tonnes de CO2 ont été émis depuis le début de la catastrophe. Les écosystèmes sont durablement touchés, selon une estimation de Chris Dickman, un chercheur en biologie de la conservation et écologie des mammifères australiens, plus d’un milliard de grands vertébrés auraient disparu depuis le début des incendies.

Des espèces déjà menacées avant les incendies d’Australie

incendie-australie-koala

Des espèces d’animaux emblématiques de l’Australie, comme les kangourous, les koalas ou encore les opossums ont subi des pertes considérables, une véritable catastrophe pour la faune australienne. 30 % des koalas du sud-est du pays (zone la plus touchée par les feux) seraient morts . Les koalas étaient déjà classés comme une espèce menacée. Plusieurs millions au XXeme siècle, ils n’étaient plus que 28 000 selon les derniers chiffres avant les incendies. Aujourd’hui, ils seraient moins de 20 000. Les feux de forêt pourraient donner lieu à des extinctions localisées d’espèces déjà en danger avant les incendies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *